Petit.e.s photographes

Atelier de photographie à l’Espace de vie enfantine de la Cigogne

Munis le temps d’une journée d’appareils photo, des enfants de trois ans ont saisi par l’image des fragments de leur quotidien au sein de l’institution de l’EVE de la Cigogne. Cette expérience a été l’occasion de prendre du temps ; pour les enfants, celui de transmettre leur attention pour des ressources qui les font grandir et penser, pour les adultes, celui d’entrer dans le regard des enfants et leur manière de faire sens des différentes altérités qui les  entourent.

Ce moment de partage en images a mis en valeur l’importance de plusieurs thèmes ou temps sur lesquels travaillent les professionnels de l’enfance : des repas, siestes et activités d’éveil à la socialisation, l’identité, la sécurité affective, ou l’attention. La dimension relationnelle est particulièrement présente au sein des images : celles-ci ne témoignent pas de réalités extérieures à l’enfant mais semblent attraper des moments sensibles, tactiles, au contact du monde et des autres.

Un film réalisé lors de cette journée permet de contextualiser cette expérience et d’en donner à penser les différentes dimensions. Il met en évidence la grande concentration des enfants, faisant connaissance avec un outil qui exige d’eux attention, choix des sujets et de la manière de témoigner d’une émotion. Leurs réactions, hésitations, et rires habillent les résultats photographiques d’une épaisseur d’imprévus et de possibles.

La petite enfance (0 à 4 ans) réclame notre plus grande attention. L’éducation est considérée comme un bien public, et la participation des enfants dans les choix opérés pour eux par les adultes est aujourd’hui définie comme un droit international. Dans ce contexte, il est crucial d’imaginer de nouveaux cadres d’échange et de partage entre enfants et adultes qui permettent aux enfants de se formuler et d’exprimer, au travers de projets et d’actions, les manières dont ils souhaitent être accompagnés dans leurs découvertes.

Ce projet est une ébauche de dialogue. Au sein du désordre volontaire d’images transparaissent des motifs d’un quotidien en crèche, tracé et inventé chaque jour par les gestes remplis de sens des enfants. Citons la joie, le mimétisme, l’équilibre, la fragmentation, le merveilleux, le jeu, l’aventure, le vivant.

Isabelle Dupuis  –  Directrice de l’EVE de la Cigogne

Vessy, juillet 2019

Sorry, your browser does not support inline SVG.
i
mois de août 2020